Dispersion

15.00
  • Dispersion

Il y a, dans la dispersion, comme dans le langage, quelque chose de l’ordre du virus. Et si le schéma viral s’oppose aux modes de transmission simples, c’est qu’il est explosif, exponentiel. Plus rapide que l’entendement humain, universellement observable, son modèle historique : la peste. Dans le fait de se répandre, la dispersion concerne toujours plusieurs objets. Ma dispersion, celle de la concentration détournée de l’objet d’attention, est portée vers un ailleurs. Ainsi la dispersion possède en elle sa propre altérité, son application et son absence. Et cette absence est absence constitutive car elle laisse la place à la contamination. Mais aujourd’hui, revêtue d’aspects plus singuliers, la dispersion, comme le virus, opère particulièrement dans le champ des échanges sociaux. Les formes inédites et contemporaines de la propagation de l’information (réseaux sociaux, fake news, mèmes etc.) avec ses manifestations de violence et d’enthousiasme surenchérissent avec les grandes paniques d’autrefois. Cet échange est synonyme de mouvement et son contenu mute en fonction de ses différentes configurations de réception.

Avec les participations de : 

Ariel Kyrou & Yves Citton , Aurore Debret, Célestin Krier, Diane Malatesta, Eva Anna Maréchal, Fanny Lallart, François Aubart, Gaëlle Leenhardt, G.H, HI-FI Club de France, Leila Chaix, Loris Humeau, Loraine Furter, Marin Driguez, Paola Niuska Quilici, Pauline Chasseray-Peraldi, Seth Price, Théo Revelen-Bernard, Timothy Morton, URSS, CF, Yasha Breen

175 Pages
17x24cm
2020
350 exemplaires
Français
Offset CMJN